Twilight Forever

RPG Twilight, sur Fascination et ses suites !
 
AccueilPartenairesFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rosie tente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalie Hale
Vampire
avatar

Féminin Capricorne Rat
Age : 20
Messages : 312
Localisation : Forks
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Particularités ::
Expérience du RPG:
84/100  (84/100)
Âme soeur :: Emmett

MessageSujet: Rosie tente   Jeu 19 Fév - 0:40

( ( Her life… ) )




. { 1915… }
Une date bien importante à retenir. En effet, la petite Rosalie Hale vu le jour en 1915. C’était une petite belle comme un cœur, avec de belles joues roses et des boucles blondes. Un ange. Son père et sa mère étaient fiers. Oh oui, fiers. D’ailleurs, ils avaient de quoi l’être. Rosalie assurait d’être la plus belle petite de tout Rochester.
Ses parents faisaient partis d’une classe modeste. Son père était banquier, stable et fier de son poste, sa mère s’occupait du foyer et de la petite Rosalie, qu’on avait vite surnommée Rose.
Elle grandit, choyée par une famille vite agrandie par deux petits frères.


. { 1927… } Vers douze ans, la famille Hale comprit. Elle comprit que la beauté de Rosalie était un don du ciel, une source de potentiel qu’il fallait à tout prix explorer. Les parents de la fillette nourrissaient des ambitions sociales. Ils voulaient toujours plus pour se mettre en avant, ne se satisfaisaient pas de ce qu’ils avaient. Ce qui, bien sur, était considérable, vu la crise économique qui ravageait le pays. On est responsable de ses malheurs, laissait souvent sous-entendre son père.
Bref, Rosalie vivait dans une existence parfaite, dans un ordre impeccable, aimée de tous.


. { 1933… } Elle s’appelait Rosalie, elle avait dix-huit ans, elle était belle, elle avait tout pour elle.
Elle était superficielle et heureuse d’être elle. Elle aimait voir que les hommes la dévoraient du regard, elle aimait que ses amies soient jalouses quand elles touchaient ses cheveux. Contente que ses parents soient fiers d’elle, d’être toujours la favorite, la chouchoute. Heureuse de toujours avoir de belles robes et de beaux parfums.
La vie lui souriait et lui ouvrait grand les bras sans qu’aucun obstacle ne se dresse devant elle. Elle voulait être aimée, choyée, adulée. Elle rêvait d’un grand mariage fleurie, dans une grande robe blanche et d’invités subjugués par sa beauté.
Sotte et superficielle, elle désirait l’aisance matérielle sous l’influence de ses parents.
Il n’y avait pas que ça. Elle aspirait à autre chose, une chose unique et précise. Sa meilleure amie, Véra, s’était mariée à dix-sept ans. Mariée à un charpentier, elle avait eu un enfant, Henri, tout en sourire et boucles brunes.
Pour la première fois de sa vie, Rose avait été jalouse. En effet, elle rêvait d’une maison aux meubles élégants qu’elle gérerait, mais aussi d’un enfant tel que celui de Véra et d’un mari aimant qui rentrerait le soir après le travail passer un peu de bon temps avec sa petite famille.



( ( Her death ) )




. { 1933… } Toujours cette date fatidique. La mort de Rosalie fut éprouvante. Elle s’en était tellement accrochée au début qu’elle s’en souvient parfaitement, alors que bien d’autres bons moments se sont effacés de sa mémoire.
La famille la plus riche de Rochester s’appelait King. Royce King possédait toutes les affaires rentables de la ville, ainsi que la banque où travaillait le père de Rose. C’est ainsi que le fils King, la rencontra.
Un jour, la mère de Rosalie l’envoya au travail de son père pour donner le déjeuner de celui-ci qui avait été oublié. Arrivée sur les lieux, vêtue d’une belle robe d’organdi blanc, la jeune fille ne remarqua pas tout de suite le regard dévorant de Royce. Elle était trop habituée aux regards des hommes.
Puis, peu à peu, on lui envoya des roses. Au point que sa chambre en fut surchargée et le parfum des fleurs accompagna la jeune femme partout où elle allait.
Son dulciné était beau, avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus. Un jour, il fit remarquer à Rose que les siens étaient des violettes, et celles-ci vinrent accompagner les roses.
Rosalie était heureuse. Royce King était son prince charmant et il la transformerait en princesse. Leurs fiançailles eurent lieu deux mois plus tard, la jouvencelle était sur un petit nuage.
Quand elle voyait Véra à présent, elle n’éprouvait plus de jalousie. Elle imaginait déjà ses enfants blonds jouant sur les pelouses de la demeure des King.


Un soir qu’elle rentrait chez elle. Elle venait de passer son après-midi chez Véra et n’avait pas vu l’heure passée. Les réverbères étaient déjà éteints et les rues étaient sombres et froides. Très froides. C’est autour d’un lampadaire qu’elle les vit. Un groupe d’hommes ivres.
- Rose ! hurla-t-il, déclenchant les rires de ses compagnons.
Il s’agissait de Royce et ses amis, quelques gosses de riche. Elle n’avait pas remarqué leurs beaux habits.
- Voilà ma Rose! brailla son futur époux, s'esclaffant avec la bande, l'air tout aussi idiot qu'eux. Tu es dehors bien tard, chérie. Tu nous as fait attendre si longtemps que nous sommes transis.
Un instant, elle eut peur. Rosalie ne l’avait jamais vu boire. Il lui avait dit qu’il n’aimait pas le champagne ; il préférait les boissons beaucoup plus fortes. D’un geste brusque, il l’attira vers lui et la montra à un de ces amis, un homme brun et mat de peau.
- Qu'est-ce que je te disais, John ? N'est-elle pas plus mignonne que toutes tes fleurs de Georgie ?
- Difficile de juger. On ne voit rien, sous ces fanfreluches.
Ils rirent tous. Puis, commencèrent à lui ôter sa veste, répandant les boutons par terre. Ensuite, ils s’attaquèrent à son chapeau, semblant se plaire des cris qu’elle poussait quand les épingles arrachèrent des boucles de ces cheveux.
- Montre-lui donc tes attributs !
Ils continuèrent encore et encore. L’humiliant, la torturant, la souillant. Puis ils la laissèrent pour morte sur le pavé et s’éloignèrent en titubant.



( ( Her renew ) )




. { 1933… } Ce fut la dernière date de son existence. Le reste se passa lentement, machinalement, sans qu’aucune marque ne puisse élever son âge. Comme dans un rêve. Ou plutôt… un cauchemar.
Sa mort se fit durer. Elle ne voulait pas venir, même si Rosalie la voulait a tout prix. Pour faire cesser la douleur.
Puis, Carlisle Cullen, attiré par l’odeur du sang, arriva. Elle n’aimait pas les Cullen, vexée qu’ils fussent plus beaux qu’elle. Le médecin essaya de vaines tentatives pour la sauver, gestes qui irritèrent la mourante.
Alors, il la prit dans ses bras et partit en courant. La douleur ne s’estompait pas, mais Rosalie avait la sensation de voler. Il la déposa dans une pièce chaude et Rose s’y sentit bien : la peine physique commençait à se dissiper. Mais d’un coup, elle sentit une chose acérée s’enfonçait dans son cou, ses poignets et ses chevilles. Elle hurla et entendit Carlisle s’excuser, lui racontant qui il était et qui elle était en train de devenir. Il se confondait en excuses à chacun de ses cris.
C’était atroce. Comme une chose qui la brulait de l’intérieur, sans vouloir la tuer. A un moment, elle entendit des éclats de voix et devina qu’Edward et Esmée étaient rentrés. Quand sa transformation fut achevée, elle qui était superficielle, se rassura devant le miroir. Elle était splendide.

Il lui fallut du temps pour prendre sur elle les effets de sa malédiction…


Elle ne tua que sept hommes dans sa « vie » vampirique. Les quatre premiers furent les amis de Royce.
Pour Royce, elle en a ajouté. Après avoir tué les gardes qui gardaient sa porte, elle joua de manière théâtrale, puérile, en mettant par exemple sa robe de mariée. Le garder pour la fin avait été une bonne idée. D’ailleurs, il cria beaucoup cette nuit. Elle en fut pleinement heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://siinda.blogspot.com
Edward Cullen
Vampire
avatar

Féminin Bélier Messages : 990
Localisation : Quelque part ...
Humeur : Happy x
Date d'inscription : 19/07/2008

Feuille de personnage
Particularités :: Les pensées n'ont plus de secret pour lui...
Expérience du RPG:
1/100  (1/100)
Âme soeur :: Bella, pour toujours et à jamais.

MessageSujet: Re: Rosie tente   Jeu 19 Fév - 15:01

8.5/10 : Présentation du post.

Il manquait peut-être un peu de couleur dans ton texte afin de bien retrouver les dialogues. Sinon, tout est parfaitement lisible.

16.5/20 : Qualité et compréhension du texte.

Alors, c’était plutôt pas mal même si parfois j’ai eu un peu de mal à comprendre certaines tournures de phrases. Tes phrases sont trop courtes et saccadées, cela bloque un peu la lecture.
Autrement, les évènements s’enchaînent bien.

17/20 : L’Orthographe, la grammaire et la conjugaison.

J’ai remarqué certaines fautes comme par exemple celle-ci :

[...]"elle aimait que ses amies soient jalouses quand elles touchaient ses cheveux"

Le vocabulaire est recherché, ce qui n’empêche pas des répétitions dans ton texte (cela peut-être dérangeant). Le reste est malgré tout convenable =)

Conclusion : Un bon texte, très bien décrit au niveau de l’agression que subit Rosalie.

Ta note : 84/100
Revenir en haut Aller en bas
http://www.miso-jeans.blogspot.com
 
Rosie tente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» La détente (Bain de soleil)
» [10/18] Best love Rosie de Nuala O'Faolain
» [TUTO] Fabriquer une tente photo avec un bac à linge
» un petit questionnaire sympa si ça vous tente ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Forever :: Expérience RP :: Expérience RPG :: Expérience Validée-
Sauter vers: